Cinéma Reapaire artistique. A droite Fred Aubertin ; à gauche Sabine Niedzwiedz. 1"e Festival international d'art singulier.

Dernière semaine !

Dernière semaine pour vous en mettre plein les mirettes, plein la tête et plein le cœur ! Vous n’y êtes pas encore allé ? Alors boulèguez (bougez) comme on dit en Provence. Il ne vous reste que quelques jours pour profiter de ces trésors, concentrés d’imagination, d’émotion et de » beauté » singulière, qui vous attendent salle Monseigneur Fabre et au Cinéma Repaire Artistique, à Roquevaire. A Aubagne, vous retrouverez un échantillon de festival sur les murs du Borsalino, un restaurant du boulevard Jean-Jaurès (centre-ville, proche de la mairie).

Salle Monseigneur Fabre. Mère et enfant, d'Inès Lopez Sanchez Marthély. Festival art singulier 2015.
Salle Monseigneur Fabre. Mère et enfant, d’Inès Lopez Sanchez Marthély.
Salle Monseigneur Fabre. A droite jean-François Rieux ; à gauche, Bertrand Bolognesi. 1"e Festival art singulier 2015
Salle Monseigneur Fabre. A droite jean-François Rieux ; à gauche, Bertrand Bolognesi.
© Catherine Dupire. Salle Monseigneur Fabre. 13e Festival international d'art singulier
© Catherine Dupire. Salle Monseigneur Fabre.
Cinéma Repaire artistique. A droite Fred Aubertin ; à gauche Sabine Niedzwiedz. 1"e Festival international d'art singulier.
Cinéma Repaire artistique. A droite Fred Aubertin ; à gauche Sabine Niedzwiedz.
Cinéma Repaire Artistique. Dessins, sculptures et boîtes de Roger Ferrara. 13e Festival internationa d'art singulier.
Cinéma Repaire Artistique. Dessins, sculptures et boîtes de Roger Ferrara.
Cinéma Repaire Artistique. Boîte de Pierre Vallauri. 13e Festival international d'art singulier.
Cinéma Repaire Artistique. Boîte de Pierre Vallauri.
Cinéma Repaire Artistique. Sculpture de Rimondi (détail). 13e Festival international d'art singulier.
Cinéma Repaire Artistique. Sculpture de Rimondi (détail).
Le Borsalino à Aubagne. Au premier plan : peinture de Nicole Decory. 13e Festival international d'art singulier.
Le Borsalino à Aubagne. Au premier plan : peinture de Nicole Decory.

Lire la suite

Chant lyrique d'Inès Lopez Sanchez-Marthély pour ses créatures…

En avant toutes pour 3 semaines singulières !

Top départ, vendredi 16 octobre, à 18h… Quelques images du vernissage.

Sculptures Michel Wohlfahrt. Cinema Repaire Artistique. Roquevaire.
Le comité d’accueil dans l’entrée du Cinéma Repaire Artistique : sculptures de Michel Wohlfahrt.

 

Festival international d'art singulier en Pays d'Aubagne. Roquevaire. Salle du Cinéma Repaire Artistique.
Salle du Cinéma Repaire Artistique. De droite à gauche : Ferrara, Nicole Decory, Pedrao do Maranhao, Julie Dawid.
Festival international d'art singulier en Pays d'Aubagne 2015. Roquevaire. Salle Monseigneur Fabre.
Salle Monseigneur Fabre.
De droite à gauche : Jean-Paul Nicoli, président de la Cie d'art singulier en Méditerranée, Yves Mesnard, maire de Roquevaire, Sylvie et Corrine, du Cinéma Repaire Artistique, Michèle Guérin, commissaire artistique du 13e festival international d'art singulier en Pays d'Aubagne.
De droite à gauche : Jean-Paul Nicoli, président de la Cie d’art singulier en Méditerranée, Yves Mesnard, maire de Roquevaire, Sylvie et Corrine, du Cinéma Repaire Artistique, Michèle Guérin, commissaire artistique du 13e festival.
Présents et conquis ! 13e festival international d'art singulier en Pays d'Aubagne.
Présents et conquis !
Les artistes sur la scène. 13e festival international d'art singulier en Pays d'Aubagne.
Les artistes montent sur la scène.
En arrière-plan : œuvre d'André Robèr. 13e festival international d'art singulier en Pays d'Aubagne.
En arrière-plan : œuvre d’André Robèr.
Chant lyrique d'Inès Lopez Sanchez-Marthély pour ses créatures…
Chant lyrique d’Inès Lopez Sanchez-Marthély pour ses créatures…
Un dernier verre dans une singulière ambiance ! 13e Festival international d'art singuler en pays d'Aubagne. Roquevaire. 2015.
Un dernier verre dans une singulière ambiance ! Au premier plan : œuvres de Sophie Noël.

Lire la suite

Peinture d'Adam Nitdzgorsk, 2007.i

13e édition, c’est parti !

Depuis sa création, le festival d’art singulier en Pays d’Aubagne a accueilli de très nombreux artistes représentants de ce courant longtemps marginal qui a enfin trouvé sa place au sein de l’art contemporain dont il est à la fois un versant critique et un espoir de régénération.

Témoin du foisonnement de l’art brut et de sa filiation, et ainsi de l’originalité et de la formidable créativité de ceux qui s’en réclament – ou que l’on y rattache – ce festival est depuis plus de 20 ans un creuset où ces artistes et leurs créations hors les normes se confrontent et se montrent.

Né en 1990 à l’initiative de Danielle Jacqui et d’une poignée de passionnés, ce festival a été le premier à défendre cet art longtemps ignoré par les circuits officiels.

En 2014, après 12 éditions qui ont à chaque fois fait éclater sa vitalité et son succès, à l’occasion d’un changement de majorité municipale, le festival a été victime, de la part des nouveaux élus d’Aubagne la ville qui nous accueillait, d’une tentative de censure dans la programmation du 13e festival qui devait se tenir à l’été 2014.

La majorité des membres du bureau de la Cie d’Art singulier a décidé alors de ne pas céder aux pressions, et, non pas d’annuler le festival (trop d’artistes comptaient sur nous), mais de le reporter afin qu’il se déroule dans les conditions de liberté sans lesquelles, aucun art, qu’il soit singulier ou non, ne peut s’épanouir ou même exister sans renier sa raison d’être.

Ce moment est venu. La 13e édition du Festival international d’art singulier est lancée. Bien sûr, l’intégrité a un prix. Nous avons moins de moyens financiers, moins de soutiens, moins de moyens de communication et moins d’espace pour exposer tous ceux que nous souhaitions vous montrer et, pour certains, vous faire découvrir. Mais le cœur, la rage et l’enthousiasme sont toujours là.

En retrouvant Roquevaire, la ville où le Festival est né, nous effectuons un retour aux origines et… une Renaissance.

La sirène de Sophie Noël en couverture du catalogue du 13e Festival international d'art singulier en Pays d'Aubagne. Roquevaire 2015.
La sirène de Sophie Noël en couverture du catalogue du 13e Festival international d’art singulier en Pays d’Aubagne. Roquevaire 2015.

 

Lire la suite

J – 1 !

Sous la férule experte de Danielle Jacqui, les artistes et les membres de la Cie d’Art Singulier en Méditerranée s’affairent pour terminer l’installation.

C’est aussi l’occasion de petits événements émouvants comme le déroulement du pull extraordinaire de Nicole bayle ou l’arrivée de l’artiste poète et bergère italienne Bonaria Manca.

Pour suivre au jour le jour l’installation et le démarrage du festival, consultez directement le blog de Danielle Jacqui. Voir dans la colonne ci-contre, à la rubrique Liens.

La tapisserie tricotée de Nicole Bayle au Festival international d'art singulier
La tapisserie tricotée de Nicole Bayle, commencée en 1995 atteint aujourd'hui 35 m de long pour 1,83 m de large.
Bonaria Manca au Festival international d'Art Singulier
Bonaria Manca vient d'improviser un poème. A gauche, Danielle Jacqui.
Alex O'Neal au Festival international d'Art Singulier
Alex O'Neal peaufine l'accrochage de ses œuvres à la chapelle des Pénitents Noirs.

Lire la suite

Les découvertes de la 11e édition

Le prochain festival International d’Art Singulier dont le concept fut inventé pour la première fois à Roquevaire en 1990 par Danielle Jacqui, et qui perdure depuis en biennale, aura lieu à Aubagne du 31 juillet au 29 août 2010. Il sera en deux lieux :

A la Salle des Pénitents Noirs avec la performance- installation- animation d’un artiste américain, dont nous avons fait la connaissance au cours de sa « résidence d’artiste » l’année passée à la « Fondation Camargo » : Alex  O’Neal.

Le festival par ailleurs sera installé comme les années précédentes dans la magnifique et spacieuse salle du « Bras d’Or » que les amateurs connaissent à présent. Notre sélection 2010 promet des instants de surprise et d’admiration.

Comme à l’accoutumée, nous nous sommes appliqués dans une recherche sérieuse de talents affirmés ou de découvertes.

La superbe collection « Gérard Ellena » de cougourdes décorées ou stylisées par de très nombreux artistes singuliers au fil du temps, sera présentée dans son entier.

Nous aurons le plaisir de présenter en primeur Notre Dame Italienne Bonaria Manca, peintre, poète, chanteuse, et surtout environnementaliste outsider art. Une vraie belle surprise pour les amateurs d’art brut.

Venue d’Italie aussi une jeune femme aux peintures vraies sensibles directes, Rosaria Cannonito.

Notre découverte de l’année Pierre Hornung qui, nous le pensons, fera l’étonnement de tous les amateurs d’art brut.

La grande artiste espagnole Ester Chacón Avila dont les sculptures textiles feront la surprise et l’émerveillement de tous.

Au fil des nombreux noms qui participent de notre affiche 2010 nous aurons l’immense bonheur de pouvoir présenter les sculptures absolument remarquables de Franck Rouilly.

Et en surprise et surprime le tricot fabuleux de Nicole Bayle d’une longueur actuelle de 35m de long. Aussi les surprenantes cathédrales de Sylvain Corentin, Pascale Seguier Rigot.

Plus de soixante artistes… Impossible de citer tous les artistes un à un… Michel Smolec, ……….Jacqueline Vizcaïno, Nicole Decory, Nicole Barbe Hatuel, Katia Tomasini, en seconde saison parmi nous.

Et encore beaucoup d’autres dont nous dévoilerons les noms et si possible le travail au fur et à mesure.

L’exposition Frida-Vincent qui se tint l’hiver dernier et obtint un franc succès sera installée au Bras d’or. Cette exposition sera complétée par les œuvres des derniers volontaires participants : le sujet ayant obtenu de la part des artistes un véritable engouement.

Nous vous invitons à venir très nombreux pour le jour du vernissage dont le programme promet d’être particulièrement animé.

Danielle Jacqui. Janvier 2010.

Lire la suite