Le Festival reporté pour cause de censure

Le 13e Festival international d’art singulier, programmé entre le 26 juillet et le 24 août 2014, n’aura pas lieu cet été à Aubagne. Les œuvres de deux artistes, Marie Morel et Demin, ayant été refusées pour « pornographie » par la nouvelle municipalité (UMP) entrée en fonction en avril, la Compagnie d’Art Singulier en Méditerranée, devant cet acte de censure inacceptable, a décidé de reporter le festival à une date ultérieure dans une autre commune, si possible du Pays d’Aubagne. Cette décision douloureuse a été prise lors d’une réunion exceptionnelle de la Cie. Sur les 10 présents, 7 voix furent pour le report et 3 pour le maintien (dont celle de la présidente Danielle Jacqui, démissionnaire depuis). Pour bien comprendre cette affaire et vous faire votre opinion, nous vous invitons à consulter la lettre envoyée à tous les artistes qui auraient dû participer à cette édition, la lettre ouverte adressée au maire d’Aubagne, ainsi que les sites et blogs des principaux protagonistes.

http://demin.pagesperso-orange.fr/m2.html
http://mariemorel.net/
http://www.organugamme.org/?paged=4
http://bayginot.over-blog.fr/

Les lettres expriment la position officielle de la Cie. Les deux premiers liens ouvrent les blogs des artistes censurés. Organugamme est le blog de Danielle Jacqui où vous pourrez lire ses arguments. Rodia Bayginot est une des commissaires artistiques du festival ; dans ce texte, elle exprime sa position, mais elle relate aussi celle de Michèle Guérin, autre commissaire artistique.

Les articles de presse (écrite et numérique), tant régionaux que nationaux, sont très nombreux ; à titre indicatif en voici deux de bords très différents :
http://www.marsactu.fr/culture/la-mairie-daubagne-interdit-des-artistes-pornographiques-35140.html
http://www.lefigaro.fr/arts-expositions/2014/06/20/03015-20140620ARTFIG00292-aubagne-un-festival-annule-a-cause-d-oeuvres-pornographiques.php

Sur internet, les réactions d’artistes, de particuliers et d’associations sont innombrables. A vous de les découvrir.

Serge Panarotto
Pour la Compagnie d’Art singulier en Méditerranée.

 

Lettre envoyée aux artistes

Roquevaire le 11 juin 2014

 Cher ami(e) artiste,
Devant l’attitude indigne et inacceptable de la nouvelle municipalité d’Aubagne issue du scrutin du 30 mars 2014 qui a décidé d’intervenir brutalement dans la programmation du 13ème Festival International d’Art Singulier d’Aubagne :
en censurant deux artistes
en envoyant du personnel de la mairie chez notre imprimeur visionner les photos des œuvres sélectionnées dans notre catalogue en préparation afin de vérifier les « œuvres acceptables et montrables »,
l’attribution de la subvention de la Commune d’Aubagne ainsi que la mise à disposition des lieux d’exposition étant subordonnés à l’assurance de la non-participation de ces artistes mis à l’index, mercredi dernier en réunion de la Compagnie d’Art Singulier en Méditerranée organisatrice du Festival, le Conseil d’Administration et les commissaires ont pris la décision à une très large majorité des présents de ne pas cautionner l’attitude de la mairie d’Aubagne, donc d’ajourner la tenue du Festival qui devait débuter le 26 juillet 2014, et de reporter cette manifestation soit à l’automne 2014, soit à l’été 2015 sur ou plusieurs communes du Territoire de la Communauté de Communes du Pays d’Aubagne et de l’Etoile.
Le Festival International d’Art Singulier est né il y a 25 ans à Roquevaire, fondé par Danielle Jacqui qui en a toujours assuré le commissariat et par la Compagnie d’Art Singulier en Méditerranée, organisatrice dont Danielle Jacqui est la présidente depuis 2013. Il continuera à vivre, soyez en certains !
L’équipe du Conseil d’Administration et les commissaires sont déjà au travail pour rebondir en toute indépendance et liberté.
Nous pensons que face à ces atteintes graves à la liberté d’expression et de création, vous comprendrez notre position. Nous refusons pour notre part de « courber le dos » et de remplacer les artistes exclus.

Nous vous remercions pour la confiance que vous nous avez accordée et espérons que vous la renouvellerez pour la future manifestation en préparation.
Parallèlement à ce courrier une lettre ouverte est adressée par notre association à la mairie d’Aubagne et à la presse.
Croyez bien que nous aurions préféré ne jamais avoir à vous envoyer ce courrier.

Bien cordialement,

La Compagnie d’Art Singulier en Méditerranée

——————————————————-

Lettre ouverte à Monsieur Gérard Gazay, maire d’Aubagne

Pour la première fois depuis 25 ans, le Festival International d’Art Singulier, premier et plus important événement national dans ce domaine, ne pourra se tenir,comme prévu cet été à Aubagne.
En effet, pour la première fois, une municipalité, la votre, entend contrôler le contenu de notre festival et nous a fait savoir son refus de voir exposées certaines œuvres.

Nous ne pouvons pas accepter ce que nous devons bien qualifier de censure et nous avons donc pris notre décision en conséquence.

Nous regrettons que le travail que notre association, et en particulier notre comité artistique a fait avec la plus grande rigueur, soit remis en cause.

Nous entendons cependant ne pas renoncer ; ce serait mal nous connaître et nous pouvons vous annoncer que le 13e Festival se tiendra, soit cet automne, soit au plus tard l’été prochain, dans une ou plusieurs communes de notre territoire qui nous font confiance.

Vive donc le 13e Festival d’Art Singulier en Pays d’(Aubagne) et de l’Étoile.

La Compagnie d’Art Singulier en Méditerranée.

2 réponses à “Le Festival reporté pour cause de censure

  1. Bonjour
    je suis consternée par cette nouvelle, scandalisée par cette déculturation un peu plus chaque jour !
    Par le mépris du politique pour les artistes d’art brut et du travail énorme que représente votre festival devenu au fil du temps une véritable institution, la seule en france garante du véritable concept d’art brut.
    Par ce manque de respect envers ces deux artistes qui une vie entière ont témoigné avec dérision et poésie de notre société malade d’argent et de sexe.
    Marie Morel est une artiste extraordinaire, j’ai rencontré son travail à travers ses correspondances avec Monsieur Louis Pons.

    Je vous soutiens chaleureusement !

    Merci pour votre action

    Cordialement
    Ridva

Les commentaires sont clos.