Une 12e édition festive, glorieuse et inventive

Le concept festival international d’art singulier a vu le jour chez nous en 1989.
Sous la houlette inventive de Danielle Jacqui, et le soutien coopératif de Raymond Reynaud et Jean-Claude Caire, appuyé par la ville de Roquevaire puis des diverses instances culturelles de la région et du département, il perdure depuis, à présent adopté par la ville d’Aubagne.

Reprise, corrigée et parfois trahie, la notion même de la chose a fait école depuis et s’est multipliée au travers de la France en maints lieux et cités.

Le festival 2012,  12ème de la série, sera très festif, glorieux et inventif tout particulièrement, puisque nous envisagerons une exposition au Centre d’art contemporain de la Chapelle des Pénitents Noirs sur 250 m² : Raymond Moralès, Raymond Reynaud, Danielle Jacqui.

A l’Espace Bras d’Or de 700 m², le festival sera parrainé par Dr Jean-Claude Caire qui pour l’occasion organisera un espace particulier pour l’artiste culte François Ozenda.
Les participations d’artistes connus, reconnus et honorés internationalement nous sont déjà acquises : Mario Chichorro, Jean Vodaine, Jano Pesset, Jacky Coville, Jeanne Gérardin, Gérard Lattier ou Marie-Rose Lortet, Pierre Ledda, Yvonne Robert…
Impossible de citer tout le monde.

L’exposition « chacune, chacun sa diva », préfigurée à Roquevaire en février dernier sera reconduite.

Une représentation d’artistes singuliers connus ou non, mais dont le travail est remarquable sera à découvrir.

Enfin Alain Becker sera par le biais d’une présentation de ses molas d’art Amérindien, l’animateur de notre présentation « collection » cette année.
Le programme ne s’arrête pas là, puisque nous envisageons en surprise un reportage original sur un site « outsider art » étranger très particulier.
L’édition 2012 est par conséquent l’évènement en préfiguration de Marseille  Capitale Européenne de la Culture à ne pas manquer du 28 juillet, jour de vernissage, jusqu’au 26 août 2012.

Pour la Compagnie d’Art Singulier en Méditerranée
le commissaire d’exposition,
Danielle Jacqui
avril 2012